Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Statut juridique du voile.

Q : Nous habitons dans le désert où tous les gens sont des bédouins. Il y a des femmes qui portent des vêtements qui couvrent leur cAwra mais qui sont courts et parfois serrés. Que leur conseillez-vous ?

R : Il n’y a pas de doute qu’il est un devoir pour les femmes de se voiler, d’éviter de montrer leurs atours ainsi que de s’exhiber car Allah, qu’Il soit élevé, dit :

s033 v033-court

« Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas la manière des femmes d’avant l’islam (Jâhiliyya). »[1]

Les savants du Tafsîr (l’explication du Coran) disent que l’exhibition est le fait de mettre en valeur les points de beauté et de séduction de la femme.

La femme doit se couvrir et se voiler lorsqu’elle est en présence d’un homme ou plus qui ne font pas partie de ses Mahârim. Elle doit s’éloigner de toute tentation comme l’a dit Allah, qu’Il soit élevé, dans la sourate les Coalisés :

s033 v053 1

« Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs. »[2]

Il est donc plus pur pour les cœurs des hommes et des femmes que celles-ci respectent le voile et s’éloignent de l’exhibition de leurs atours ; ainsi, elles ne seront pas tentées elles-mêmes et elles ne tenteront personne. Par ailleurs, Allah, qu’Il soit élevé, dit :

s024 v031-court 1

« Et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris... »[3],

et Il dit dans la sourate les Coalisés :

s033 v059

« Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles (Jilbâb) : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »[4]

Le Jilbâb cité dans ce verset est un habit que la femme porte au-dessus de ses vêtements ordinaires et qui la couvre de la tête aux pieds, afin de mieux la couvrir et de l’éloigner davantage de la tentation.

C’est ainsi qu’il convient à la femme de faire, qu’elle soit à la campagne ou en ville. Elle doit s’accrocher aux lois de l’islam et faire l’effort de couvrir sa cAwra. Ses vêtements doivent être un juste milieu, ni trop serrés montrant ainsi les formes du corps, ni trop ouverts pouvant faire apparaître des parties de son corps. Ils doivent en outre couvrir la tête, le visage et les mains quand elle est en présence d’un homme étranger, même s’il s’agit de son cousin germain, du mari de sa sœur ou du frère de son mari. Pendant la prière, elle doit couvrir tout le corps sauf le visage. En effet, la Sunna consiste à le découvrir lorsqu’il n’y a pas autour d’elle d’homme qui ne fait pas partie de ses Mahârim. Quant aux mains, il est mieux de les couvrir, mais il n’y a aucun mal à les découvrir. Concernant les pieds, la majorité des savants pensent qu’il faut les couvrir pendant la prière, et qu’il n’est pas permis de les montrer. La femme doit les couvrir en portant soit un habit long, soit des chaussettes ou autre chose.

  • Fatwa de cheikh Ben Baz
  • Revue des Recherches Islamiques, n°31, page 111-112
  • Images islamique de 3ilm char3i 

[1] Les Coalisés, v. 33.

[2] Les Coalisés, v. 53.

[3] La Lumière, v. 31.

[4] Les Coalisés, v. 59.

comments
facebook like box joomla
Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com