Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 
Share

D’après Abû Hurayra - رضي الله عنه -, l’Envoyé d’Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit :
« Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier qu’il dise une bonne chose ou qu’il se taise.
Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier qu’il fasse du bien à son voisin.
Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier qu’il soit hospitalier à l’égard de son hôte ».1

_________________________
1 { Hadith sahih, rapporté par al Bukhârî (10/445) (n°6018), Muslim (1/68). }

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه ، ان رسول الله صلي الله عليه وسلم قال :

 من كان ؤن بالله واليوم الأخر فليقل خيرًا أو ليصمت ،  ومن كان ؤمن الله واليوم الأخر فليكرم جاره ، ومن كان يؤمن بالله  واليوم الأخر فليكرم ضيفه .

    ( رواه البخاري ) 

Commentaire


Ce Hadith comporte des règles de conduite obligatoires.

 

Faire preuve de libéralité [ ikrâm ] à l’égard du voisin, car celui-ci a des droits sur nous. Les savants ont dit que si le voisin est musulman et un proche parent, il a sur nous trois droits : le voisinage, l’islam et la parenté. S’il est un musulman qui n’a pas de lien de parenté avec nous, il jouit de deux droits. Si c’est un mécréant qui n’a pas de lien de parenté avec nous, il a sur nous un seul droit, qui est celui du voisinage.

 

L’hôte est celui qui vient s’installer chez toi dans ton pays alors qu’il est en voyage et de passage, il est donc un étranger.

 

Quant à la langue, c’est ce qui est de plus dangereux contre l’homme, il doit donc surveiller sa langue en disant du bien ou en observant le silence.

 

 

Leçons tirées de ce Hadith

  

- Le devoir de se montrer libéral à l’égard de son voisin, notamment éviter de lui faire du tort, être bienveillant à son égard. Celui, par contre, qui fait du tord à son voisin n’est pas croyant, le Prophète - صلى الله عليه و سلم - a en effet dit : « Je jure par Allah qu’il n’est pas croyant ! Je jure par Allah qu’il n’est pas croyant ! Je jure par Allah qu’il n’est pas croyant ! » , « Mais qui est-ce, lui demanda-t-on ? ». Il a dit : « Celui dont le voisin n’est pas à l’abri de son mal »1.

 

- L’obligation de faire preuve d’hospitalité à l’égard de l’hôte, le Prophète - صلى الله عليه و سلم - a en effet dit : « Celui qui croit en Allah et au Jour Dernier qu’il soit hospitalier à l’égard de son hôte », et cela en lui préparant un climat où il se sent à l’aise. La période obligatoire de l’accueil est d’un jour et une nuit, au delà de cette période, c’est une faveur de celui qui offre l’hospitalité. Si l’invité dépasse trois jour et qu’il veut rester encore, il doit demander la permission à celui qui l’a accueilli pour ne pas le gêner. L’islam entretient les règles de voisinage et de l’hospitalité, ce qui prouve sa perfection ; il comporte aussi bien le respect des droits d’Allah -صلى الله عليه و سلم - et le respect des droits des gens.

 

- Il est permis de ne pas appliquer le nom du « croyant » à celui dont la foi parfaite est absente. La négation de la foi est de deux sortes :

 

- Négation absolue par laquelle l’homme est mécréant, d’une mécréance qui l’exclue de la communauté.

 

- Négation indéfinie par laquelle l’homme est mécréant en ce qui concerne la vertu de la foi qu’il a négligée, il a toujours en lui base de la foi, c’est là un des principes du credo des gens de la sunna et de la communauté. L’homme peut donc réunir en lui des vertus de la foi et des vertus de la mécréance.

 

1 { Hadîth sahîh, rapporté par al-Bukhârî (10/443), (n°6016) }

 

Share

Login Form

 

Path2Islam.com