joomla mobile menu

Note utilisateur: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 
Share

Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte : « Un bédouin vint trouver le Prophète ﷺ et lui demanda : « Ô Messager d’Allah, indique-moi une action qui me fasse entrer au Paradis. » Le Prophète ﷺ répondit : « Adore Allah sans rien Lui associer, accomplis la salât, acquitte-toi de la zakat prescrite, et jeûne durant le mois de ramadan. » Le bédouin reprit alors : « Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, je n’ajouterai rien à cela. » Lorsqu’il s

...

 

Sylie
évangeliste sud africain raconte l'histoire de sa conversion
 
Sylie (traduit de l'arabe) est un évangéliste sud africain et un proche parent de l'ancien président Nelson Mandela , qui s'est converti à l'islam et qui raconte son étrange histoire de conversion écoutez le : 
J'étais un Prêtre très actif, au service de l'église je ne ménageais aucun effort pour la servir en plus de cela j'étais un grand évangéliste en Afrique du Sud, le
...

 

 

Le véritable dogme (‘Aquida) est uniquement avec les Sunnites . Ibn al Qayim al Djawzia

 

Le savant et l’érudit ibn al Qayim al Djawzia a dit dans l’un de ses ouvrages intitulé Moukhtasar as-Sawafiq :
« Cependant Allah veut que la vérité et le véritable dogme (‘Aquida) soient uniquement avec les Sunnites (Ahlous Sounnah wal Hadith) parce qu’ils ont reçus leur religion et leur croyance de la part des Salafs as-Salih (ancêtres pieux), par su

...

Les jardins des vertueux


298 - Où il est réprouvé de se laver les émonctoires avec la main droite et de toucher son sexe avec la main droite sans raison valable

 


1648. Selon Abou Qatada (رضي الله عنه) ,le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand l'un de vous urine, qu'il ne tienne pas son organe avec sa main droite, qu'il ne se lave pas les émonctoires avec la main droite et, quand il boit,qu'il ne respire pas dans le récipient". (Al-Boukha

...

Le voyage de la femme sans Mahram pour accomplir un pèlerinage

Le voyage de la femme sans Mahram pour accomplir un pèlerinage

fatwa-islam 4Q : Une femme veut se rendre à Jeddah afin d’accomplir une Umra. L’un de ses Mahârim l’accompagne à l’aéroport de Riyad, puis elle prend l’avion et un autre Mahram l’accueille à Jeddah. Est-ce que ceci est permis ?

R : Si cette chose s’est déjà produite, on ne peut pas revenir dessus ; cela n’empêche que ce soit quand même un acte illicite, car il rentre dans le sens général du hadith du Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah :

« La femme ne doit voyager qu’avec un Mahram. »1

En voyageant sans Mahram, cette femme a fait ce que le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit de faire.

Toutefois, l’on pourrait se dire : le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a émis cette interdiction par crainte d’engendrer un inconvénient, or il n’y a aucun inconvénient si un Mahram accompagne la femme à l’aéroport de départ, et qu’un autre Mahram l’accueille à l’aéroport d’arrivée. Donc, il n’y a pas de mal à effectuer le voyage ainsi puisque l’inconvénient a disparu.

La réponse à ceci est que l’Envoyé d’Allah a donné une interdiction absolue. Lorsqu’il a dit :

« La femme ne doit voyager qu’avec un Mahram. »,

un homme s’est levé alors et a dit : « Ô Envoyé d’Allah ! Ma femme est partie au pèlerinage, alors que j’étais engagé dans telle bataille. » Le Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah, répliqua :

«

...

Profiter de ce qu'il y a chez les mécréants

Profiter de ce qu'il y a chez les mécréants.

Q : Comment profiter de ce qu’il y a chez les mécréants sans tomber dans les choses illicites ? Est-ce que les intérêts d’ordre général (Masâlih Mursala) ont un lien avec cette question ?

R : Ce que font les ennemis d’Allah et nos ennemis qui sont les mécréants se subdivisent en trois catégories :

  1. Le culte et l’adoration,

  2. Les habitudes,

  3. L’industrie et le travail.

  • Concernant le culte et l’adoration : tout le monde sait qu’il est interdit au musulman de les imiter dans leur culte, et celui qui les imite dans leur culte et leur adoration un grave danger pèse sur lui, qui l’entraînera peut-être vers l’apostasie et la sortie de l’islam.

  • Concernant les habitudes : comme par exemple, dans les vêtements et autres, il est formellement interdit de les imiter car le Prophète a dit : « Celui qui imite un peuple fait partie des leurs. »1

  • Concernant l’industrie et le travail : il existe en ce domaine un intérêt général, et il n’y a pas de mal à étudier, à profiter de leurs expériences dans ces domaines et de leurs produits. Ceci n’entre pas dans l’imitation des mécréants puisqu’il s’agit ici de participer aux choses utiles à la communauté.

En ce qui concerne la seconde question : Est-ce que les intérêts d’ordre général (Masâlih Mursala) ont un lien avec cette question ?

Les intérêts d’ordre général ne peuvent être pris comme preuve indépendante, mais on dira : si on reconnaît avec certitude que

...

S'assurer de la provenance d'une Fatwa

S'assurer de la provenance d'une Fatwa.

Q : Certains laïcs ont porté atteinte aux prédicateurs (Ad-Du’ât), ainsi qu’à certains étudiants en sciences islamiques, et ils ont émis leur avis sur certaines questions religieuses, alors qu’ils ne sont pas spécialistes dans ce domaine.

 

Or, ce problème s’est répandu dans la masse des musulmans, au point où les choses sont devenues confuses pour eux. Nous attendons de votre éminence des éclaircissements au sujet de cette affaire. Qu’Allah vous protège.

R : Il est du devoir du musulman de prendre ses précautions concernant sa religion, et de ne pas accepter les fatwas de n’importe qui, qu’elles soient écrites, diffusées, ou transmises par tout autre moyen, sans qu’il ne les vérifie. Il est donc nécessaire de toujours vérifier les fatwas, que leur auteur soit laïc ou non, car il ne suffit pas de donner des fatwas pour être digne de cela. La vérification est donc nécessaire.

Le but de cela est que le musulman prenne des précautions concernant sa religion et ne se précipite pas dans les affaires. Il ne faut pas qu’il accepte les fatwas de personnes qui n’en sont pas dignes, mais il est plutôt nécessaire de vérifier jusqu’à atteindre la vérité. Allah le Très-Haut dit :

s016 v043

« Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. »[1]

Et les gens du rappel sont les gens de la science du Livre (d’Allah) et de la Sunna. Il ne faut donc pas interroger des personnes dont la religion est do

...

La croyance de Ahl Sunna wal Jama'a.sur les compagnons.Shaikh 'Abdul-Muhsin Al-'Abbad

 

La croyance de Ahl Sunna wal Jama'a sur les compagnons.

Shaikh 'Abdul-Muhsin Al-'Abbad

Parmi la miséricorde d'Allah et Sa bonté envers Ses serviteurs, et parmi Ses Grâces sur eux est qu'Il leur a envoyé un messager venant d'eux-mêmes, afin de répandre le message émanant de leur Seigneur, et de les guider vers tout ce qui leur est bénéfique et de les mettre en garde contre tout ce qui leur est nuisible. Et certes le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a rempli sa responsabilité de transmettre le message de la manière la plus complète et parfaite - ainsi il a guidé cette Oumma vers tout ce qui est bien et les a averti contre tout mal. Allah a choisi, afin de l'accompagner et de prendre la science de lui, des gens qui sont les meilleurs de cette nation, qui est elle-même la meilleure de toutes les nations. Ainsi, Allah les a honoré en leur permettant d'accompagner Son prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). Et Il les a spécialement gratifiés dans cette vie d'ici-bas par le fait de le voir et d'entendre sa parole directement de sa noble bouche. Ceci est la Bonté d'Allah, qu'Il répend sur qui Il veut. Et Allah possède la plus immense des générosités. Et certes, les Compagnons ont transmis du messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) ce avec quoi il a été envoyé comme guidée, de la manière la plus complète et parfaite. Ils

...

Les personnes les plus aimées d'Allah sont ....

Ibn Umar a rapporté: Le Messager d'Allah, paix et bénédictions soient sur lui, a dit:

 

أَحَبُّ النَّاسِ إِلَى اللَّهِ أَنْفَعُهُمْ لِلنَّاسِ وَأَحَبُّ الأَعْمَالِ إِلَى اللَّهِ سُرُورٌ تُدْخِلُهُ عَلَى مُسْلِمٍ أَوْ تَكْشِفُ عَنْهُ كُرْبَةً أَوْ تَقْضِي عَنْهُ دِينًا أَوْ

تَطْرُدُ عَنْهُ جُوعًا وَلَأَنْ أَمْشِيَ مَعَ أَخِيهِ فِي حَاجَةٍ أَحَبُّ إِلَيَّ مِنْ أَنْ أَعْتَكِفَ فِي هَذَا الْمَسْجِدِ يَعْنِي مَسْجِدَ الْمَدِينَةِ شَهْرًا وَمَنْ كَفَّ

غَضَبَهُ سَتَرَ اللَّهُ  عَوْرَتَهُ وَمَنْ كَظَمَ  غَيْظَهُ وَلَوْ شَاءَ أَنْ يُمْضِيَهُ أَمْضَاهُ مَلأَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ قَلْبَهُ أَمْنًا يَوْمَ الْقِيَامَةِ وَمَنْ مَشَى مَعَ أَخِيهِ فِي

حَاجَةٍ حَتَّى أَثْبَتَهَا لَهُ أَثْبَتَ اللَّهُ عَزَّ  وَجَلَّ قَدَمَهُ عَلَى الصِّرَاطِ يَوْمَ تَزِلُّ فِيهِ الأَقْدَامُ

 

Les personnes les plus aimées d'Allah sont celles qui sont les plus bénéfiques pour les gens. L'action la plus aimée d'Allah est de

rendre un musulman heureux, ou d'éliminer l'un de ses problèmes, ou de pardonner sa dette, ou de nourrir sa faim. Que je marche

avec un frère face à un besoin m'est plus cher que de m'isoler dans cette mosquée de Médine pendant un mois. Quiconque avale sa

colère, alors Allah cachera ses fautes. Quiconque réprime sa rage, même s'il peut satisfaire sa colère s'il le souhaite, alors Allah

sécurisera son cœur le Jour de la Résurrection. Quiconque marche avec son frère en ce qui concerne un besoin jusqu'à ce qu'il le lui

assure, alors Allah l'Exalté rendra son pied ferme sur le pont le jour où les semelles seront secouées.

Source: al-Muʻjam al-Awsaṭ 6192, Grade: Sahih

Share
comments
facebook like box joomla
Path2Islam.com