Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Fatwa du cheikh Al Otheimine

 

Rester dans une maison où il y a une servante


Question : Quel est l’avis de l’islam sur le fait de rester dans une maison où il y a une servante sans être isolé en tête-à-tête ?


Réponse : La question des servantes est devenu un problème de société qui entraîne un très grand danger. Combien de fois avons-nous entendu parler d’affaires qui donnent des cheveux gris, qui sont la conséquence du fait d’avoir ramené du personnel de maison, hommes ou femmes ! L’immense méfait de ce phénomène sur la société est maintenant évident. De plus, il constitue une apparence de luxe sans qu’il n’y ait un vrai besoin. Enfin, il contient tellement de causes de tentations qu’il serait plus sage de l’interdire.

Premièrement, il n’est pas convenable à une personne raisonnable de faire venir un domestique dans sa maison, sauf en cas de nécessité majeure, et non pas juste pour un besoin ou pour le luxe. En effet, ceci a des méfaits sur la religion, c’est une sottise et un gaspillage d’argent.

Deuxièmement, la servante doit respecter les préceptes de la religion. Elle doit respecter le voile complet devant les hommes qui se trouvent à la maison. Elle ne doit pas se dévoiler ni montrer ses atours.
Troisièmement, la servante doit arriver dans le pays avec un Mahram, car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

« La femme ne doit voyager qu’avec un Mahram. »1

Certaines personnes font venir des employés de maison juste pour imiter les autres, ce qui cause des méfaits considérables, entre autres, le fait que les femmes laissent l’éducation de leurs enfants à ces servantes ; or, les enfants ne retrouveront jamais la tendresse et l’éducation de leur mère.

Concernant la question posée, tant que la servante observe le voile complet comme les autres femmes, et qu’il n’y a ni isolement en tête-à-tête, ni dévoilement de ce qui doit être couvert, alors on peut rester dans la même pièce qu’elle.

Otheimine, Recueil de Fatwas de la Mosquée Sacrée de la Mecque, vol. 3, page 247, 248.

1 Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre du combat (n°3006), et par Muslim dans le chapitre du Pèlerinage (n°1341).

comments
facebook like box joomla
Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com