Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 
Share

Le statut juridique des habits serrés des infirmières.

Q : Certaines femmes parmi le personnel hospitalier, qu’elles soient médecins, infirmières ou femmes de ménage, portent des vêtements serrés et découvrent leur cou, leurs avant-bras et leurs pieds. Quel est l’avis de la Loi islamique à ce propos ?

R : Les femmes médecins, infirmières ou autres personnel hospitalier doivent craindre Allah, qu’Il soit élevé, et porter un habit pudique qui ne montre pas leurs formes. Leurs habits doivent être un juste milieu, ni trop serrés, ni trop larges, doivent les couvrir conformément aux prescriptions religieuses, et les empêcher d’être une cause de tentation. Allah, qu’Il soit élevé, dit en effet :

s033 v053

« Et si vous leur demandez  quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs. »[1]

et Il dit :

s024 v031-long

« Et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères… »[2]

Par ailleurs, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « La femme est une cAwra. »[3] et il a dit aussi :

« Il y a deux catégories de gens de l’enfer que je n’ai pas encore vues : des hommes portant des fouets pareils aux queues des bovins et frappant les autres. Des femmes dévêtues bien que vêtues, séductrices et faciles à séduire. Elles portent une coiffure haute comme la bosse recourbée des chameaux à longs cous. Elles n’entreront jamais au paradis et n’en sentiront même pas l’odeur bien que celle-ci soit perceptible de telle et telle distance. »[4]

Ce hadith contient un avertissement sévère.

Ces hommes qui portent des fouets sont ceux qui ont des responsabilités vis-à-vis des gens, comme les officiers de police ou de l’armée, et qui usent de leur pouvoir en les battant sans raison valable. Il ne leur est permis de réprimer les gens qu’avec une bonne raison. Quant aux femmes, dévêtues bien que vêtues, ce sont celles qui portent des vêtements qui ne les couvrent pas convenablement parce qu’ils sont soit courts, soit transparents. Elles sont donc vêtues en apparence et dévêtues en réalité. C’est aussi l’exemple de celles qui se découvrent la tête, la poitrine ou les jambes ou n’importe quelle autre partie du corps. Tous les exemples cités sont des formes de nudité.

Il faut donc craindre Allah par rapport à cela et éviter cet acte répréhensible. La femme doit se couvrir et s’éloigner de tout ce qui peut séduire les hommes. Il est également recommandé à la femme de porter un habit pudique lorsqu’elle est en compagnie des femmes, afin qu’elle soit un exemple pour elles.

Les médecins, les infirmiers et les malades, hommes et femmes, doivent tous craindre Allah. Les femmes médecins et les infirmières doivent craindre Allah tout particulièrement par rapport à ce sujet, faire preuve de pudeur, se voiler et s’éloigner de toute cause de tentation. Et c’est Allah Qui guide vers le droit chemin.

 

  • Fatwa de cheikh Ben Baz
  • Fatwas Urgentes pour le Personnel de Santé, page 18 et 20.

Share
comments
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com